Hommage aux femmes résistantes à Florac

 

 

Hommage aux femmes résistantes à Florac
Durée : 7 minutes 30
Ajoutée le : 11/05/2010

                                                                      Auteur : Pierrette Lacombe
                                                                      Rubrique : mémoire


En Cévennes cette année, les commémorations du 8 mai 1945, se sont déroulées sous une pluie battante.  
A Florac la manifestation avait un caractère particulier car cette journée était aussi l'occasion de rendre hommage à deux femmes résistantes, Simone Serrière et Suzette Agulhon, qui ont donné leur nom aux écoles.
Les femmes ont joué souvent un rôle discret mais tout aussi primordial dans la Résistance et il a semblé légitime qu'elles soient enfin honorées.
 
Désormais l'école maternelle de Florac porte le nom de Simone Serrière, qui a été directrice de l'école de FLorac et qui a caché un couple de Juifs pendant la guerre.
L'école primaire elle, porte le nom de Suzette Aghulon, qui  était à l'époque employée à la sous-préfecture, et qui fournissait des informations précieuses à la Résistance.

Témoignage 2009 :
Le 8 mai 2009, une plaque d'orientation a été inaugurée à côté du monument de Saint Roman de Tousque. Elle indique dans le paysage les hauts lieux de la résistance cévenole.
A cette occasion, nous avons enregistré le témoignage de Monsieur Bonijol qui était membre du maquis de la Picharlerie de 1943 à 1944.
Nous vous proposons de voir cette vidéo en cliquant ici :   vidéo de Monsieur Bonijol
 

Save to Yahoo! My Web Google Bookmark Partager sur Twitter Partager sur Facebook








Ajouter un commentaire à propos de cette séquence


commentaire #1 écrit par
pascale posté le :05/17/2010 11:17

Juste un petit commentaire après avoir visionné avec attention le sujet : les femmes
(celles d'hier mais aussi celles d'aujourd'hui) et les hommes de notre "beau pays"
n'ont semble-t-il aucune leçon de citoyenneté à recevoir des "politiques", pas plus
que d'apprentissage à faire dans ce domaine, n'est-ce pas ?


commentaire #2 écrit par
Barney posté le :06/01/2010 10:21

Résistez !
la guerre est finie, nous avons d'autres ennemis, invisibles, qui nous font la guerre sans arme, sans violence apparente, mais qui s'en prennent a nos libertés et nos raisons de vivre. Il ne faut jamais baisser la garde. Et ne pas laisser tranquille ceux qui voudraient nous faire prendre l'étranger comme un ennemi .


commentaire #3 écrit par
marie-lucy dumas posté le :06/01/2010 19:29

je viens de découvrir votre télé et notament le reportage sur les deux résistantes floracoises, je fais une émission hebdo sur radio interval sur les femmes cévenoles connues et inconnues et j'aimerai bien parler d'elles ? qui peut me fournir de la doc ?
merci


commentaire #4 écrit par
Dllm posté le :10/20/2015 16:55

Nous comprenons fort bien ce que peveunt eatre des convictions et des valeurs.On ne vous a sfbrement pas servi ce que nous disons durant vos e9tudes universitaires parce que ce que nous disons est exactement le contraire.Nous avons de9cide9 une fois pour toutes et re9solument, de ce9der la place e0 l'inte9reat de l'enfant.Nous nous permettons de vous proposez cette re9flexion, sans vous demander de re9ponse spe9ciale. Il ne s'agit pas de tromper l'enfant. Quand vous parlez e0 votre enfant et ne lui dites pas tout ce que vous eates, en tant que femme par exemple, le trompez-vous ? Quand vous lui parlez d'une manie8re qui n'est pas celle que vous adoptez avec votre banquier, ou avec votre meilleure amie, le trompez-vous ? Quand eates-vous vraie , dans le fond ? Est-ce que le fait de cacher votre nature de femme e0 votre enfant est lui mentir par omission ? Non.Voile0 l'e9cueil. C'est pre9cise9ment en cela que l'enfant me9rite notre confiance : en ce fait que nous le voyons comme eatre unique, e0 qui nous adressons un langage particulier. Trompez-vous l'enfant ? Si l'on suit cette logique tout le temps! Vous n'eates jamais vous-meame avec l'enfant. Vous ne lui dites pas tout. Vous lui cachez plein de choses et de le0 e0 dire qu'il y a le0 double langage et duperie, le pas est facile e0 franchir.Et en meame temps non. Vous lui offrez une attitude diffe9rente.Ainsi, vous eates maman et enseignante, et pas seulement maman. Si vous n'eates pas seulement maman, mentez-vous ? Non. Vous adaptez votre attitude e0 une circonstance, celle des cours, e0 votre manie8re certes, mais toujours et invariablement diffe9rente de celle que vous eates quand vous eates la maman-ce2lin par exemple. On voit donc bien qu'il y a plusieurs manie8res d'eatre soi . Ce n'est pas mentir, ce n'est pas tromper.Il en va de meame en enseignement. Vous travaillez sur vous-meame et instaurez une ambiance qui est la vf4tre. Rigide si c'est dans votre tempe9rament ou rele2che9e si c'est votre manie8re de faire, de toute fae7on c'est subjectif et e7a peut eatre conside9re9 comme ruse et mensonge. Nous pensons que le0 n'est pas le de9bat. Le but est le bonheur de l'enfant. C'est votre manie8re de faire. Peut-eatre qu'une autre marcherait mieux, mais e7a correspond e0 ce que vous eates. En fait, aucune ne marcherait mieux avec vous, car vous n'allez pas eatre diffe9remment de votre tempe9rament, c'est le0 qu'il y aurait tromperie et effort surhumain.Mais en revanche, de meilleurs re9sultats encore viendront avec le perfectionnement, quand vous prenez la de9cision de faire mieux. Ce n'est pas tel que nous voulons eatre mais tel que nous sommes re9ellement , c-a-d une rencontre avec notre vraie identite9. C'est le0 que les choses se de9ploient.Par expe9rience, nous savons que l'enfant aime que son monde soit d'abord fiable, clair (il ne l'exprime que tre8s rarement mais il y trouve son e9quilibre), et il aime e9galement que les choses soient chaque jour plus faciles, avec de la nouveaute9, du renouvellement. D'of9 un chemin qui va depuis une base solide (un comptoir en Inde donne une bonne image) vers la de9couverte de nouveaux horizons, avec toujours la possibilite9 de retrouver et d'eatre alimente9 par cette base. Vous voyez ce que nous voulons dire ? Les essais de partir de rien se soldent par des e9checs, nous en connaissons plein. Et les tentatives de faire les choses de manie8re cool sont aussi des e9checs, il faut reprendre en main en cours de route ou la maman fait une grosse de9prime, une fatigue. Et les enfants ne sont pas faits pour accepter le durcissement en cours de route. C'est pratiquement invariable, sauf cas spe9cifique comme e9cole e0 la maison en voyage: le0, c'est le changement qui fait cadre et oblige e0 une organisation.Cela dit, tout le monde n'a pas le recul ou l'expe9rience ou n'a pas conduit la re9flexion d'aussi loin, avec autant d'enfants. Quand vous suivez 700 enfants, vous pouvez proposer des pistes. Ensuite, chacun et chacune adapte. Ce n'est pas un dogme, c'est un e9clairage: l'enfant a besoin de se9curite9 pour apprendre, il a besoin de re9ussites etc.Et nous savons bien qu'il y a un ide9alisme des jeunes parents qui est bien naturel. Nous racontons dans l'une de vos vide9os que ce qui conduit le plus souvent les parents e0 l'e9cueil, c'est leur bonne foi, leur envie de bien faire. Ils sont persuade9s (et ils s'apere7oivent tre8s vite, quand ils ont eu des enfants, qu'ils se leurraient) qu'en faisant les choses de tout leur cœur, e7a ne marchait pas comple8tement, qu'il y avait des e9cueils. C'est progressivement qu'ils entrent dans ce rf4le de parent qui n'est pas simplement eatre soi mais re9ellement be2tir.Sinon, nous ne brandissons pas la dicte9e ou un e9quivalent comme exercice incontournable, nous pensons qu'elle est tre8s utile et un outil parmi d'autres. Beaucoup d'autres. Mais nous savons qu'il y a beaucoup d'enfants qui ne ree7oivent rien de ce genre, il suffit de constater le niveau actuel des jeunes adultes. L'une des cle9, c'est la cre9ativite9. L'imagination. Ajoutons qu'il n'y a pas que le travail du cerveau mais aussi celui du cœur. Et l'alignement cœur-cerveau. Nous ne voulons pas vous encombrer avec ces travaux mais les choses avancent tre8s vite dans ce domaine et valident totalement cette approche d'ensemble qui est la nf4tre; e7a ne vient pas du hasard. Nous avons des re9sultats pour les enfants dont nous avons charge et conservons ces me9thodes e9prouve9es. Pour les bases, il n'y a pas grand chose e0 re9inventer, l'essentiel confirme ce qui s'est fait pendant longtemps (hm oui, cent ans d'expe9rience ou plus valent sans le moindre doute mieux que les ide9es non e9prouve9es) mais vous avez raison quand vous dites avec nous qu'il y a eu aussi des de9couvertes depuis; d'ailleurs, si vous nous suivez, si par exemple vous lisez nos articles sur comment fonctionne le cerveau et comment l'aider, vous verrez que nous ne proposons pas grand chose d'orthodoxe, et que les avance9es en neurosciences nous inspirent beaucoup plus que le reste depuis des de9cennies. Le cerveau est l'une des cle9s. Nous insistons beaucoup le0-dessus.Bonne chance dans votre parcours et merci pour ces e9changes !


commentaire #5 écrit par
Damien posté le :10/22/2015 03:01 — email

Whoever wrote this, you know how to make a good arltcie.


commentaire #6 écrit par
Ahmed posté le :10/24/2015 03:50 — email

Hey there would you mind letting me know which web host you’re utlziiing? I’ve loaded your blog in 3 completely different web browsers and I must say this blog loads a lot quicker then most. Can you recommend a good internet hosting provider at a honest price? Cheers, I appreciate it!



Ajoutez votre commentaire :

Captcha

télédraille est édité par l’association Ad’hOC Production, design idée libre et développé par Webshop-Lr